Ecole - Bouvard (1924) rue Madame (Paris 6)

La construction moderne du 11 Juillet 1926 [117] décrit : «  Les nouveaux bâtiments scolaires construits par la Ville de Paris ou le Département de la Seine sont naturellement dignes d'être publiés, d'abord parce que l'architecture s'est quelque peu modernisée et qu'elle a été réalisée par des moyens nouveaux de construction, et ensuite parce que les aménagements intérieurs, les détails de ces aménagements présentent un progrès considérable sur les installations antérieures et marquent un souci constant de la santé des élèves (air et lumière) et de l'hygiène (lavabos, salles de propreté, salles de douches, revêtements et sols nouveaux assurant une propreté efficace et de longue durée). »

« Le bâtiment d'entrée est […] composé avec deux pignons sur la rue Madame abritant les portes d'entrée de chacune des écoles. Ces deux portes s'ouvrent sous un arc à plein cintre dans une partie ornée de cubes de mosaïque de tons jaune pâle, sienne, brun et quelques-uns de couleur bleu pale incrustés dans le ciment apparent en sa nuance naturelle. Les tympans des portes sont naturellement décorés des armoiries de la Ville de Paris à l'écu en pointe surmonté de la couronne murale et de la devise flanquée d'une branche de laurier et d'une branche de chêne et portant la Croix de la Légion d'honneur et la Croix de Guerre. Cette décoration en belle mosaïque de couleurs rehaussée de Cubes d'or a été exécutée par la Maison Gentil et Bourdet, comme toute la céramique nombreuse du groupe scolaire […]  Le mur de clôture  a une partie complètement pleine percée de deux portes ordinaires […] Elle est occupée en son centre par  « le tableau des affiches administratives », ce tableau contribue lui-même à la décoration de la façade. Il est entouré d'un large cadre en ciment avec un appui en saillie de même nature soutenu par quatre petites consoles géométriques ; Ce cadre est protégé par un auvent entièrement en ciment armé composé d'une dalle supportée par quatre consoles très simples et d'une toiture en tuile mécanique. L'inscription « Affiches administratives » se détache en lettres de mosaïque brunes sur un fond également mosaïqué. Ce tableau quelque peu coquet retient l'attention des passants peu habitués à un aussi joli cadre réservé aux affiches de l'administration ».

 

Le bâtiment d'entrée : « Les vestibules sont d'un effet qui séduit aussitôt le visiteur ; les sols sont en carreaux cérames blancs et jaunes, les murs sur une hauteur d'environ 1 mètre 20 sont revêtus de carreaux céramiques émaillés blancs avec une bordure étroite en ramique ornée de fleurs bleues et de feuillages de ton assorti à la couleur de la menuiserie qui est peinte en ton ocre jaune ».

 

Le Préau,  « Les murs ont également un revêtement d'environ 1 m. 20 de hauteur en céramique émaillée, semblable à celui des vestibules d'entrées en grands carreaux, la partie haute de ce revêtement est ornée d'un long bandeau en mosaïque avec des feuillages qui retombent de distance en distance sur un carreau mosaïqué « 

 

 

Revêtement identique dans la salle de petite section

Présence nombreuse de carreaux de céramique et de bacs en granito dans le préau, la salle de propreté, les douches, …