Hall Khmer du siège des Messageries Maritimes - De saint Maurice (1928) 12 Bd de la madeleine (Paris 9)

Selon [107] "1917 : Occupation partielle puis, par étapes successives et totalement en 1930 de l'îlot d'immeubles compris entre le boulevard de la Madeleine et les rues de Sèze, Vignon et Godot de Mauroy. »

La revue « architecture » [119]  de 1920 décrit ainsi l’immeuble:  « M. de Saint-Maurice m'a fait visiter l'immeuble qu'il a construit pour la Compagnie des Messageries maritimes à l'angle de la rue de Sèze et de la rue Vignon. Cet immeuble a été construit entièrement pendant la guerre. L'immeuble de la Compagnie des Messageries maritimes réunit des bureaux et des salons fort riches, dont les agencements, les décorations ont dû présenter de grandes difficultés d'exécution ».

La vitrine est primée au concours de façades comme le signale la revue « architecture » [119]  en 1924: « Rue Vignon, n° 8. - M. de Saint-Maurice, architecte. On ne saurait qualifier du nom de boutique ou de magasin l’œuvre de M. de Saint-Maurice. C'est un beau cadre, solide et riche tout à la fois, qui a l'intention d'offrir au passant le spectacle des merveilles toujours en progrès que sont devenus les transports modernes à travers les océans. »

Il s’agit de la première des quatre vitrines disposées le long de la rue de Vignon entre l’angle de la rue de Seze (Ex 8 rue De vignon) et l’ angle avec le Bd des Capucines (2 rue de Vignon) , vitrines qui sont encore visibles  aujourd’hui.

Le site de la mairie de Paris [108] signale : « Au no 12 [du Bd de la Madeleine], immeuble des Messageries maritimes construit en 1924 par l’architecte Jean de Saint-Maurice. Ensemble monumental caractérisé par cinq niveaux en gradins au-dessus de la corniche et des éléments décoratifs remarquables notamment les sculptures sur des thèmes maritimes, les garde-corps, une marquise mettant en valeur la vocation commerciale du rez-de-chaussée. Ensemble bâti remarquable s’inscrivant dans les séquences historiques des Grands Boulevards parisiens. Bâtiment protégé au PLU de Paris. »

Participation de G&B datée de 1928, selon catalogue, pour un salon Khmer. Ce salon faisait suite au hall d’entrée . Ce hall d’entrée était sans doute celui de l’entrée de l’angle des rues de Vignon et de Seze ou de l’entrée du 12 bd capucines.