Immeuble Fournier (1909) – 8 et 10 rue Eugène Labiche (Paris)

Cité dans la revue « architecture » [119]  du 6 février 1909 

 

 

« Les deux immeubles que nous publions aujourd’hui sont l’œuvre de notre confrère A.Fournier […] Signalons en passant les cheminées en grès flammé sortant des ateliers Gentil – Bourdet meublant les salles à manger et dont l'heureuse ordonnance a permis d'y loger sur les côtés les radiateurs tout en réservant au milieu un foyer ordinaire, ce qui donne au locataire le choix d'utiliser à sa convenance soit le chauffage central, soit celui à feu visible ».