Hôtel De Ville – Tony Garnier (1934) Boulogne Billancourt

[1] " Les travaux sont menés d'octobre 1931 à juillet 1934 [..]. L'inscription gravée dans le marbre de l'escalier d'honneur garde la mémoire, des entreprises qui y participèrent [..], Gentil-Bourdet. [..]. Gentil et Bourdet les céramistes installés à Boulogne sont chargés de tout ce qui concerne les carrelages et pavages en grès cérame. Faut-il rappeler la célébrité des maisons Bigot et Gentil-Bourdet dont les productions céramiques ornaient depuis longtemps nombre de bâtiments de la ville? Dans une lettre du 14 janvier 1931 Morizet [maire de Boulogne] , proposait à Tony Garnier [architecte de l'hôtel de ville] un déjeuner réunissant avec Gentil et Bourdet, Moreau-vauthier et Landowski soit les deux artistes qui étaient ses conseillers personnels ".

L’Hôtel de ville est décrit dans le numéro de Novembre  1934 [120 ] de la revue « l’architecte » qui précise «  Le sol du hall [du rez de chaussee] est en carrelage sobre, gris et vert clair.  Les sols des galeries de circulation

sont en carrelage « . 

L’Hôtel de ville est décrit dans le numéro du 4 Novembre  1934 [117 ] de la revue « la construction moderne » qui précise 

« Les dallages du Hall et des galeries sont en carreaux de grès cérame ; de même les vestibule et dégagements du sous-sol, etc.

Dallages Céramiques. - Ets Gentil et Bourdet. 189, rue du Vieux Pont de Sèvres, Billancourt.

Revêtements Céramiques. - Ch. Bigot. 148, rue de Paris, Boulogne- Billancourt. »

Le numero de « architecture aujourd’hui »  [134] indique lui :

« Carrelages: Gentil et Bourdet ; Revêtement faïence: BIGOT » 

Rénovation 1937 : Dallages de sol en pavés céramiques striés à quatre pans, s'étendant du trottoir au droit de la façade principale

La participation respective de G&B et Bigot n’est pas connue.

Le hall est Inscrit au titre des Monuments Historiques