Huitriere  (1928, 1940) 3 rue des chats bossus (Lille)

[130] Un livre sur Mathurin Méheut signale : « Dans le restaurant « A l’huitrière » rue des chats-bossus à Lille, le décor est toujours en place. Le commanditaire Pierre Bailleul […] commande [à Mathurin Méheut] d’importantes pièces, mosaïques et vitraux, pour le décor de son restaurant en 1940 : de longs panneaux sur le thème de la pêche, La releve des filets, le retour de la pêche, et une composition aux homards. Ils sont traduits en une fine mosaïque, qui cherche sans doute trop à rivaliser avec la peinture en diversifiant la polychromie ; mais les miroitements de la mer, la simplification des modèles, le léger raidissement des formes ne trahissent pas le modèle. Il y a eu rencontre entre l’architecte, les representants des etablissements G&B et Méheut pour des corrections éventuelles à apporter aux cartons des mosaïques, mais on ignore si Méheut a vraiment surveillé l’exécution. Ces panneaux sont disposés en frise haute , insérés dans une marqueterie polychrome de carreaux. »

Le retour de la pêche

Composition aux homards

La releve des filets

En façade d’autres décorations en mosaïque réalisées par G&B (signées) ont pu être faites à une époque antérieure (des sources citent 1928), avec la participation ou non de Mathurin Méheut.