Foire Paris Dervaux (1922)

Le numéro du 4 Juin 1922 de la Construction Moderne [117] indique :

« La Foire de Paris de 1922 s'est révélée un succès, démontré par l'affluence considérable de visiteurs composée en grande partie non de simples curieux, mais de professionnels et d'acheteurs. […]

Le chalet le plus digne de remarque est celui édifié sous les auspices d'un de nos confrères quotidiens et sous la direction de M. Dervaux, architecte. De forme rectangulaire (12 m. X 4) à rez-de-chaussée, il comprend une entrée (larg. 2 m. 30) sur laquelle s'ouvre au fond la cuisine, à droite une salle à manger (3,25X 3,60) à gauche une chambre (3,60X 3,25). A la suite de cette chambre une seconde pièce (3,60 X 2,75). Les murs (0,22) sont en moellons creux en plâtre mélangé de chaux et de fibre imputrescible. Les murs sont lisses à l'intérieur ce qui évite les frais d'enduit: le papier est collé directement. Les cloisons intérieures sont en carreaux de plâtre, ainsi que les plafonds. Le toit est en fibrociment sur charpente en bois. La maison est vendue 11.800 fr. et, parait-il, peut être édifiée en 8 jours. L'impression générale de l'intérieur complètement meublé est très agréable, mais il convient de remarquer que des maisons de premier ordre (Gentil et Bourdet, pour la céramique, Krieger et Maurice Dufrêne, pour l'ameublement, Raymond Subes pour la lustrerie, etc.), se sont chargées à titre de réclame de l'installation et l'ont particulièrement soignée. Il y a un certain contraste entre la maison très modeste en définitive et le mobilier - simple évidemment - mais d'un prix qui serait peut être trop coûteux pour l'occupant »

Nota : Cette contribution semble différente de celle de G&B avec Bassompierre