Exposition Paris 1900

 

Gentil est inspecteur architecte à la porte monumentale de Binet ; Bourdet y est sous-inspecteur.

A droite : Reconstitution 3 D [88]

 

Le Petit Journal du 20 mars 1900 relate à ce propos :

 

« Il est à l'Exposition, peu de monuments aussi favorisés du sort que celui-ci. Qu'ils le veuillent on non, des millions de visiteurs seront contraints de le contempler, et, nous l'espérons, de l'admirer. »
...

« Mais M. Binet, architecte, est aussi un peintre. Il ne lui suffit pas d'aménager une entrée commode ; il voulut encore faire une porte de bel aspect. D'école indépendante, et, de ses voyages en Italie, en Espagne et en Afrique, ayant conservé dans les yeux de chaudes visions d'art, il résolut de nous donner un monument où tous les jeux de la forme et de la couleur contribueraient, comme il arrive aux pays de soleil, à l'effet d'ensemble ».
..
 «  On a fait déjà des essais d'éclairage qui ont donné les meilleurs résultats, et M. Binet ainsi que son collaborateur M. Gentil, s'assurent qu'au jour de l'inauguration, Parisiens, provinciaux et étrangers ne seront pas déçus, pour le premier pas qu'ils feront dans l'Exposition, si du moins le soleil est de la fête. Mais n'en serait-il pas, que, la nuit tombée, l'effet, grâce à 1'électricité, serait encore saisissant, bien qu'entièrement différent ».

«  Il nous reste à parler de l'importante partie sculpturale que comprend la Porte monumentale, et, d'abord, des frises de la façade. Il y en a deux groupes, celles du Travail et celles des Animaux, qu'on est actuellement en train de mouler en grès, vert jaune ou bleuté. Ces morceaux de sculpture, dus respectivement à MM. Guillot et Jouve, survivront à l'Exposition et demeureront, croyons-le, parmi les plus intéressants exemplaires modernes de la frise, cette antique et presque nécessaire parure extérieure des monuments ».

«  Enfin, dominant la Porte tout entière, planant au-dessus de la proue d'un navire symbolique, voici que se dresse une majestueuse statue, de M.Moreau-Vauthier ».