Thermes Méwès (1909)  Contrexeville

Source du pavillon

[17] Un livre sur les stations thermales indique : " Entre 1908 et 1913 Contrexeville change complètement de visage : au fer et au verre succède le béton décoré de céramique et de mosaïque. L'architecte Charles Méwès (1858-1914),[..], est appelé pour rénover l'établissement. La galerie, à nouveau, devient la composante primordiale de l'ensemble thermal. Conçue en promenoir rectiligne sur 180 mètres, elle mène de l'entrée à la source de la Souveraine et dessert l'établissement presque masqué et le pavillon circulaire abritant la source. Fermée d'un côté par des boutiques, elle s'ouvre de l'autre par le parc en colonnade dorique. Le premier tiers des colonnes, les chapiteaux et les architraves sont décorés de motifs grecs en mosaïque bleue et jaune, contrastant avec la blancheur des autres parties.

Source du pavillon

Source du pavillon

Source la souveraine

Pavillon

[17] Le pavillon de la Source a reçu le même décor extérieur; à l'intérieur une mosaïque à dominante dorée couvre la coupole percée d'un oculus dont la lumière tombe sur la fontaine entourée d'une balustrade. Ces mosaïques sont l'oeuvre des céramistes Gentil et Bourdet de Billancourt.[...]

Revue Architecture

La revue « architecture »  » [119]  de 2 et 9 septembre 1911 décrit : « Pour le pavillon et les portiques, le ciment armé a été exécuté par l'entreprise Piketty, de Paris, et les revêtements en grès cérame (carreaux et mosaïques de grès) par Gentil, Bourdet et C, céramistes à Billancourt, en lesquels M. Mewés a trouvé des collaborateurs avisés. … Au milieu et à l'intérieur du pavillon, un gracieux groupe en galvano, composé de deux femmes renversant un vase, est dû au talent de M. Visseaux, sculpteur à Paris. Le galvano et le socle en bronze ont été exécutés par la maison Christofle, de Paris, avec application de mosaïques de grès de MM. Gentil et Bourdet… Pour le bâtiment des bains et l'administration, … Les revêtements intérieurs des cabines ont été exécutés avec différentes céramiques : grès de Gentil et Bourdet, pâte de verre d'Ebel, faïences de Boulenger. »

Les catalogues reproduisent la source du pavillon, la source souveraine, les thermes et la galerie, et divers éléments décoratifs.