Villa le lys rouge – Quatravaux (1913) : Bd de Cordouan (Royan)

Cité dans la revue « La construction moderne » [117]  du 28 septembre 1913

Pour clore la série des planches de cette vingt-huitième année, nous présentons à nos lecteurs une jolie villa récemment construite à Royan, dans une propriété bordant le boulevard de Cordouan.

 

Notre gravure est la reproduction d'un pittoresque rendu de M. Paul Quatravaux, architecte à Paris, rendu dont la fantaisie et la couleur nous avaient arrêtés au dernier Salon des Artistes français. Présenté à vol d'oiseau, ce qui est de la dernière actualité en ce temps d'aéroplanes, le dessin de l'artiste met bien en évidence les dispositions particulières et tout le charme de cette constructionLa façade principale regarde le midi. Les pièces de réception, (le salon et la salle à manger) étant placées de ce côté, on a créé une loggia ou galerie qui les protège du grand soleil et leur ménage l'ombre et la fraîcheur : ce qui n'empêche pas la salle à manger d'être largement éclairée sur la façade latérale. Il en est de même de la grande chambre du premier étage. Les loggias sont revêtues de grès, ce qui assure la fraîcheur en même temps que la solidité…

Au rez-de-chaussée , on voit une salle de billard assez vaste et où l'architecte a étudié une décoration particulièrement soignée: les lambris sont en noyer, avec incrustations d'ivoire ; les banquettes, le billard et une bibliothèque en forment le mobilier, traité en noyer ciré dans le style hollandais ; enfin une grande cheminée en grès flammé de Gentil et Bourdet, complète cette décoration.

Fourniture par G&B de la cheminée et peut-être des décorations en grès des loggias